23 juillet 2007

L'implosion du P.S.

Autant l'avouer tout de suite : il m'arrive de lire le blog de Christophe Carignano, journaliste (à "20 minutes"? Je ne savais même pas qu'il y avait des journalistes dans la presse gratuite, c'est dire l'étendue de mon ignorance...), militant (et élu?) U.M.P., mais son U.M.P. à lui il l'appelle : Union pour la Majorité Présidentielle - il a zappé, volontairement m'a-t'il répondu un jour, le "pour un Mouvement Populaire" actuel. Il est aussi chiraquien (comment est-ce possible?) et anti-sarkosy (même dans son parti, le nain est en grand danger de rébellion, avec des virulents comme le Christophe, il doit pas en dormir le prèz'). Mais, il ne s'agissait pas pour moi de faire de la pub pour "20 minutes" mais vous faire part d'un commentaire qui m'a bien fait rire.

Carignano dans sa grande lucidité découvre que le P.S. est au bord de l'implosion. Bien. Il en cause sur son blog avec ces mots :

"La démission de Jack Lang du secrétariat et du bureau national du parti socialiste provoque des secousses qui risquent de coûter sa place au premier secrétaire François Hollande. Le probable départ de DSK pour le FMI et la mini-retraite de Laurent Fabius devraient encore accélérer cette destruction de la gauche française."


C'est alors qu'un commentateur se fend du texte suivant :

"Bonjour Christophe,
Pas d'affolement.
Le PS n'a jamais été un parti de gauche. On y trouve des gens qui bavent devant les 607 chauffeur et gyrophare, qui n'aiment pas payer les notes chez les commerçants, qui se font élire à Sarcelles mais vivent en hôtel particulier dans le 16e.
Le peuple de gôche, ils n'en ont rien à cirer.

Le PS est un groupement d'intérêts, qui, pour certains, paraissait un meilleur marchepied que le RPR pour accéder aux honneurs ministériels, aux allocations à vie, aux innombrables avantages qu'offre l'Etat français à ses prébendiers.

Ces derniers temps, ces gens là finissent par trouver le temps long : ils ne sont quand même pas là pour rester dans l'opposition ; normalement, ça tourne, et chacun touche à son tour ; là ça fait longtemps qu'ils n'ont pas touché, et le niveau de vie baisse : voilà qu'il faut payer son loyer, sa voiture, et puis quoi encore.

Sarkozy leur jette des billets, ils se précipitent.
Normal.

Ce qui est bien c'est que Sarkozy est un parfait marqueur des traîtres ; un traître reconnaît Sarkozy comme le cochon la truffe.
Qui se ressemble s'assemble.
Quel beau parti unique ils vont tous former.
Mais ça va puer sacrément dans le secteur du faubourg saint-honoré. Bonjour la pollution !

Ainsi, le PS se débarrasse des pseudo de gauche sans avoir à les licencier.
Deuxième avantage : on sait où sont les pourris : il suffit de chercher Sarkozy, et on les trouve autour.

Question technique qui n'a rien à voir : est-ce que Borloo marche à l'éthanol ?"


J'ai souligné mes 3 passages préférés mais je trouve quand même le dernier meilleur que les autres. Pas vous? Ah bon.

6 Comments:

murcia said...

Bonne soirée, cela dit sans grogner!

Maria-Dolores said...

Bonsoir Pedro,

Nan, c'est le matin que je grogne : déteste me réveiller!

Message personnel : alors, c'est bien Pascale L. à droite sur la photo de pas vrai?

a+

murcia said...

Non, elle s'appelle Anne et c'est grâce à elle que je dois d'être correspondant à la NR. Un soir à la chorale de la Celle-Guenand elle était là et elle m'a passé l'info. D'ailleurs, je ne connais pas de Pascale L. Tu peux me donner des éléments d'identification? Genre, je ne sais pas moi, son parti politique ou son oeuvre préféré. Bien à toi. Pedro.

Maria-Dolores said...

Un indice : Paulmy. Mais si tu ne connais pas de P. L. pas la peine de chercher, c'était juste au cas ou... pour que tu lui passes le bonjour.

a+

murcia said...

A Paulmy ce n'est pas difficile à trouver. Je suis déjà à la recherche d'un certain marquis, celui qui aurait prêté son fond de bouquins à la bibliothèque de l'Arsenal. C'est vrai que tu connais Paulmy, tu m'en as parlé sur le Dilgo.

Mousie/Paisible said...

http://en.wikipedia.org/wiki/Sport_utility_vehicle
voilà pour SUV...
merci merci pour la chanson de Murat, si boulversante...
tiens mon homme grogne le matin et moi je chante...
et j'ai encore plein à lire dans ton blog
à bientôt

 

modèle blogger 3 colonnes